Notre majorité municipale est dans l’immobilisme .

Un marché à Emerainville et Malnoue, c’est possible.
Voire le dossier «Un potager biologique de 9 ha à Emerainville».     cliquez ici Plaine nord Emerainville

Un projet où tous les partenaires sont en accord, pas de droite ni de gauche, simplement la commune en partenariat avec la communauté d’agglomération.
Ce dossier est en attente d’une réponse depuis le 1er décembre 2015, auprès d’EPAMARNE.

Il consiste à exploiter le terrain situé entre la ZAC Paris-est et le terrain derrière le château du bourg, lieu-dit Plaine nord, 9 ha. La mise en place de 3 à 4 maraîchers pour alimenter un marché le samedi matin place de l’Europe et place saint Just, par quinzaine.
Ce dossier doit être défendu par les élus d’Emerainville.

Dans un premier temps ce dossier qui avait été donné en charge à l’opposition, Mr HULEUX, lui a été retiré pour manquement a l’obéissance voulue par le maire.

Ensemble pour Emerainville ne lâche pas le dossier, lui trouve des défenseurs, l’école d’architecture à Descartes, l’association des producteurs de bio en IdF, tout un ensemble d’association de consommateurs du Valmaubuée.
Nous proposons à la majorité municipale d’Emerainville un pique-nique sur la plaine nord, le samedi 1er juillet,
avec comme objectif de mettre la pression sur EPAMARNE pour enfin avoir une réponse.

L’élu d’opposition Mr Huleux a eu besoin de plusieurs rencontres auprès de Mr le Maire pour avoir une réponse.
En date de dimanche 18 juin une réponse sans explication,

 

Mr le maire qui dit a qui lui prête une oreille ne pas faire de politique, a sur ce projet réuni les maires de droite de la CA-PVM.

Pourquoi un tel refus?
Que craint Monsieur le Maire ? Rencontrer les citoyens sur le lieu du projet ?
Monter qu’il ne connait rien en écologie.
Qu’un élu d’opposition fasse la démonstration de son immobilisme.
Il fait trop chaud?
Chercher la raison.

«Le mandat de trop..»

De toute évidence cette municipalité ne sort plus de sa mairie.
Sauf pour aller voire des avocats qui pourront commercialement le défendre.
Même la gestion des personnels est faite par les délais de justice.

Voila à qui nous avons prêté notre avenir.

«Ensemble pour Emerainville» appelle tous les Emerainvilloises et Emerainvillois à prendre conscience
de cette situation d’immobilisme et à défendre la citoyenneté et la commune.

Ci dessous la lettre du Maire avec les maires de droite de la CA-PVM

DOSSIER : INTERCOMMUNALITÉ
LETTRE DES ÉLUS DE LA DROITE ET DU CENTRE À PROPOS DE LA PROTECTION DE LA PLAINE NORD
Date du document : 09 Mars 2017
M.Nicolas FERRAND
Directeur Général d’EPAMARNE
Etablissement Public d’Aménagement de Marne-la-Vallée
5, boulevard Pierre Carle
Noisiel- 77448 Marne-la-Vallée Cedex 2
 
A Torcy, le 22 Février 2017,
 
Monsieur le Directeur-Général,
L’Etablissement public, que vous dirigez, organise l’aménagement, pour le compte de l‘Etat et des communes concernées, du territoire de la Ville nouvelle de Marne-la-Vallée.
Cette prérogative vous amène à imaginer et mettre en œuvre de nombreux projets et aménagements structurants pour nos communes et notre agglomération.
Néanmoins, le territoire de Marne-la-Vallée, comme celui de Paris-Vallée de la Marne, n’a pas vocation à s’urbaniser au point de faire disparaitre les zones rurales et les 40% d’espaces verts qui font sa richesse et sa fierté.
C’est la raison pour laquelle nous souhaitons attirer toute votre attention, par ce présent courrier, sur deux sujets qui entrainent actuellement une grande incompréhension auprès des élus que nous sommes comme des habitants de notre territoire.
Le premier d’entre eux est celui d’un éventuel aménagement de la Plaine nord située sur la commune d’Emerainville.
Comme vous le savez, ce terrain est aujourd’hui la propriété de votre établissement public et différents projets d’aménagements, notamment d’extension de la zone d’activité Pariest y ont été évoquées ces dernières années.
Outre le fait qu’une partie de cette zone soit classée inconstructible, car située en partie en zone dite «  de bruit », celle-ci fait surtout l’objet d’un ambitieux projet municipal mené par la Ville d’Emerainville et qui vise à la création d’une zone agricole biologique avec la mise en place d’une Association pour le Maintien de L’Agriculture Paysanne (AMAP) sur un tiers de sa surface et de divers aménagements sportifs sur les deux autres tiers.
Il nous semble donc logique et souhaitable que la Ville d’Emerainville puisse obtenir la mise à disposition, par un bail à long terme, de ce terrain pour y mener ce projet de culture maraichère. D’ailleurs, nous vous signalons que le défaut de décision sur ce sujet, qui date de plusieurs années, entraine actuellement le blocage de la révision de la ZAC Paris-Est.
Le maintien d’une agriculture de proximité, et notamment d’une production agricole de qualité, sur notre territoire est une priorité que nous ne devons pas négliger et qui contribue à l’équilibre de notre territoire.
Le second sujet à propos duquel nous aimerions obtenir des clarifications est celui de l’ancienne Base Garmatex, également située sur le territoire de la commune d’Emerainville.
Il nous apparait clairement qu’une urbanisation n’est pas opportune dans l’espace restant et que cette zone doit également être préservé pour permettre une continuité de la coulée verte, qui, du bois de Malnoue en passant par le bois de Célie, rejoindrait alors la réserve naturelle volontaire et permettrait un prolongement futur vers le bois de Ferrière.
Loin d’être une lubie, la préservation de nos espaces verts et de nos surfaces agricoles est régulièrement réclamée par les habitants de notre territoire qui ne veulent pas souffrir d’une urbanisation démesurée. Il s’agit là d’un véritable enjeu, celui de la défense de notre cadre de vie.
Espérant avoir pu vous sensibiliser à l’urgence de ces deux sujets, et dans l’attente d’une réponse de votre part,
nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur Général, I‘expression de nos respectueuses salutations.
 
M. Brice RABASTE, Maire de Chelles, 6ème vice-président de Paris-Vallée de la Marne, et Président du groupe de la droite et du centre.
M. François BOUCHART, Maire de Roissy-en-Brie et 1er vice-président de Paris-Vallée de la Marne.
M. Jean-Pierre NOYELLES, Maire de Vaires-sur-Marne et 2ème vice-président de Paris-Vallée de la Marne.
M. Xavier VANDERBISE, Maire de Courtry et 4ème vice-Président de Paris-Vallée de la Marne
M. Antonio de CARVALHO, Maire de Brou-sur-Chantereine et 8ème vice-président de Paris-Vallée de la Marne.
M. Alain KELYOR, Maire d’Emerainville et 10ème vice-Président de Paris-Vallée de la Marne
M. Michel GERES, Maire de Croissy-Beaubourg

 

Laisser un commentaire