Non à un cinquième mandat !

La jeunesse qui n’a jamais connu autre chose refuse d’imaginer un cinquième mandat et manifeste largement sa désillusion.

 

Cette jeunesse c’est la jeunesse algérienne qui depuis les années 90 se désespère de n’avoir qu’une seule vision qui date du siècle dernier.

Comment imaginer l’avenir pour un jeune du 21ème siècle lorsque les décisions qui le concernent sont prise par un élu qui était déjà en place avant sa naissance et n’a pas évolué d’un pouce dans ses certitudes et dans sa gestion.

N’est-il pas temps de laisser la main après quatre mandats ?

Laisser un commentaire