Bientôt à Emerainville : 20 camions de 30 tonnes par jours puis 50

Les problèmes liés à l’environnement s’accumulent à Emerainville !

La société Carrières du Boulonnais s’est installée l’année dernière dans la zone dite « Garmatex ». Cette société envisage de distribuer des matériaux aux chantiers du Grand Paris.

Pour se faire elle a demandé de réactiver « l’installation ferroviaire terminale embranchée » d’Emerainville. C’est à dire la voie ferrée avec son passage à niveau au fond de l’allée de la Briarde. Elle a demandé, et obtenu, une subvention de la part de madame Pécresse et du conseil régional d’Ile de France pour financer une partie des travaux.

L’aménagement comprend des équipements pour recevoir des convois ferroviaires, stocker des granulats et accueillir les camions bennes qui feront l’enlèvement.

3 trains et 20 camions / jours en 2019 – 5 trains et 50 camions de 30 tonnes en 2021

Concrètement il est prévu, dès fin 2019, 3 trains et 20 camions de 30 tonnes par jour (4200 tonnes). Puis, en 2021, 5 trains et 50 camions (7000 tonnes).

Le groupe Alternative, Ecologiste et Social au conseil régional a présenté un amendement pour que la subvention soit conditionnée par la réduction à 20 camions par jour en 2021 ; amendement rejeté par la majorité de madame Pécresse.

Monsieur le maire d’Emerainville fâché par la sortie du dossier de la montagne de déchets a annulé au dernier moment une réunion avec les Carrières du Boulonnais. Sans doute pensait-il punir monsieur Huleux, mais ce sont toutes et tous les Emerainvillois·es qui vont avoir à souffrir de cet afflux de camion sur nos routes, c’est eux qui sont punis.

Vous pouvez voir le détail de la délibération et du projet sur le site du conseil régional IdF.

Laisser un commentaire