A qui est destiné cet OPNI (Objet de Propagande Non Identifié) ?

Durant la semaine passée nous avons reçu un OPNI dans nos boîtes aux lettres à Emerainville. Un document intitulé  » Promesses tenues ! » et qui pose bien plus de questions qu’il n’apporte de réponses au quotidien des Emerainvilloises et Emerainvillois.

Qui a bien pu rédiger ce document ?

Objet de Propagande Non Identifié car nous ne savons pas qui est à l’origine de ce document. Est-ce l’ULEM (l’association de la majorité municipale) qui vient d’être condamné pour diffamation ? Est-ce « Emerainville au coeur » (le groupe majoritaire au conseil municipal) dont le Président ne signe même plus les tribunes dans le « Lien emerainvillois » ? Est-ce une communication de la ville d’Emerainville ? Personne ne peut répondre à la question : aucun logo, aucun signe distinctif… Il y a bien un mot d’Alain Kelyor, maire d’Emerainville et directeur de publication. A part ça, aucune précision ; qui est ce « nous » qui aurait tenu ses promesses ?

A qui est destiné ce document ?

Nous nous posons également la question de savoir à qui est destiné ce document. Ou plutôt pour qui les rédacteurs prennent les Emerainvilloises et les Emerainvilloise, nous avons trouvé quelques pistes, au choix :

  • des enfants, tellement l’ensemble du document est écrit en très gros caractères avec des chiffres écrits en caractères gigantesques
  • un rassemblement d’experts en comptabilité avec cet amoncellement de chiffres sans cohérence et surtout sans aucune humanité, sans lien avec le quotidien des Emerainvillois
  • aux rédacteurs du document qui, dans une sorte de méthode Coué, semblent vouloir se rassurer sur leur présence à Emerainville et cherchent à trouver un sens, a posteriori, à leurs actions.
  • autre…

Document payé par nos impôts ?

Ce riche fascicule de 16 pages sur papier glacé, après une autre parution récente sur le budget d’Emerainville toute aussi riche, est-il payé par nos impôts? Alain Kelyor est en campagne pour un cinquième mandat, oui un cinquième, et nous finançons sa communication ?

Un inventaire à la Prévert, ne manquent que les ratons laveurs…

Le titre du document est trompeur, « Promesses tenues », il est trompeur car il ne s’agit que d’une sorte de rapport d’activité de la commune et aucunement de réalisations de promesses de campagne :

  • dans « réussite éducative », à quelles promesses répondent les 888 écoliers inscrits, les 718 enfants fréquentant les restaurants scolaires ?
  • dans « solidarité communale », à quelles promesses répondent les 9000 repas distribués par les bénévoles ?
  • dans « environnement », à quelles promesses répondent les 130 places de parking ? Et il faut avoir une piètre idée de l’environnement pour le confondre avec l’urbanisme et mettre dans la catégorie « environnement » la création de places de parking et la mise en place d’une zone bleue.
  • avec des exemples à la pelle pour chaque page…

On voit bien qu’il ne s’agit que d’un exercice d’autosatisfaction éloigné de la réalité du quotidien des Emerainvilloises et des Emerainvillois. Des chiffres posés sans âme, sans conviction, comme pour se rassurer et tenter de réclamer un cinquième mandat. Mais pour en faire quoi ?

Ce document semble un testament de fin de règne, une sorte de passage de témoin à une nouvelle équipe, avec des tentatives de récupération d’actions qui ne sont pas du fait de la municipalité voire de morceaux de programmes qui avaient été moqués lors de la dernière campagne municipale comme la navette électrique.

On voit bien qu’ils n’y croient plus beaucoup, ni dans leurs actions ni dans la réalité d’un cinquième mandat, même la photo choisi pour la couverture est symptomatique : une photo prise au crépuscule qui ressemble plus à une veillée funèbre qu’à des promesses d’avenir.

 

 

 

 

One Comment

  1. Je constate que nous sommes nombreux à être suspicieux sur le financement d’un document qui ressemble étrangement à un tract de campagne pour le renouvellement d’un mandat à la tête de la mairie.
    Il serait intéressant de pouvoir comparer une liste des promesses de la dernière campagne avec les réalisations effectives, en distinguant clairement les réalisations issues des sujets propres à la volonté du maire et de son parti, des réalisations issues des demandes de l’opposition.

Laisser un commentaire