Marée basse à Emerainville : les crabes changent de panier !

Le maire d’Emerainville nous l’avait chanté sur tous les airs : lui et les membres de sa majorité n’avaient qu’une ambition, celle de servir Emerainville. Il n’avait pas de mots assez durs pour dénigrer l’action de son opposition et notamment des verts que nous représentons pour partie et de mots assez doux pour vanter les mérites d’une équipe majoritaire soudée dont toutes les décisions se prenaient à la majorité et dans la bonne humeur depuis de longues années.

Mr Quinion le visionnaire

Et puis patatras lors du conseil municipal, à 6 mois des élections, M. Quinion adjoint à l’urbanisme annonce sa démission du groupe majoritaire emportant avec lui plusieurs adjoint·es. Lors de ce conseil municipal le maire aurait mérité un César du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation de la surprise et de l’incompréhension, lui qui dans le Lien Emerainvillois paru quelques jours plus tôt envoyait un message subliminal à « ceux qui pourraient renier leurs idées politiques et chercheraient à faire carrière… »

Quelques jours plus tard nous apprenions, via un tract de « CAPEM » le nouveau groupe de M. Quinion, que celui-ci créait sa liste aux prochaines élections municipales. Lui qui après 2 mandats passés comme maire adjoint, après avoir voté TOUTES les délibérations, TOUS les budgets nous explique aujourd’hui qu’il a une « nouvelle vison » pour Emerainville !? Parlant de « certaines décisions non-conformes avec notre vision des choses ». Oui ? Lesquelles ?

CAPEM « une liste en dehors de toutes opinions politiques »

Dans son tract il nous explique que sa liste est « ouverte à toutes et tous… en dehors de toutes opinions politiques ». Cela n’est pas simple de se présenter à une élection « sans opinion politique ». Cependant cette notion semble fonctionner puisqu’une élue de l’opposition a rejoint sa liste. Une élue qui, lorsqu’elle était présente en conseil municipal, a toujours voté contre TOUS les budgets et s’est fermement opposée à la politique du maire. Budgets et politique soutenus par M. Quinion.

Cela pourrait s’arrêter là et serait des plus normal : un jeune élu en désaccord avec le maire qu’il a soutenu pendant 12 ans souhaite faire une liste avec l’investiture du parti Les Républicains mais en dehors de toutes opinions politiques… Mais nous sommes à Emerainville et rien n’est simple.

Kelyor : « Ils nous rejoignent »

M. Kelyor fâché de ces défections fait feu de tout bois et débauche à qui mieux mieux. Nous avons récemment reçu un tract de sa liste « Emerainville au Coeur » cette fois-ci intitulé « Ils nous rejoignent » dans lequel nous apprenons que M. Bitbol qui avait monté une liste en 2014 clairement en opposition à M. Kelyor rejoignait sa liste. Ses soutiens de 2014 apprécierons. Dans ce tract pour soutenir la liste qu’il vient à peine de rejoindre, M. Bitbol n’a pas de mots assez durs contre M. Quinion qui vient de la quitter (la liste).

Dans ce tract, nous apprenons également que M. Morel qui est, ou était, membre de l’opposition depuis 3 mandats rejoint la liste de M. Kelyor. M. Morel qui a voté contre TOUS les budgets et s’est fermement opposé à la politique du maire depuis 18 ans le rejoint avec de grands projets écologiques. Il rejoint M. Kelyor qui est climato-sceptique, n’a jamais rien fait pour l’écologie alors qu’il est en place depuis plus de 20 ans, traitait les verts, y compris M. Morel de « vers de terre ». Il est vrai que si M. Morel n’est plus membre des Verts depuis plus de quinze ans et qu’il est encore moins membre d’Europe Ecologie Les Verts c’est uniquement pour teinter sa liste de vert que M. Kelyor l’a débauché. M. Kelyor n’aime que le vert pâle.

Comme il est écrit dans le tract « Claude Morel fait le pari de l’avenir et le choix d’adhérer à une équipe uniquement soucieuse des intérêts des Emerainvillois »

Nous croyons, nous, que l’intérêt des Emerainvilloises et des Emerainvillois est bien la dernière des priorités de ce panier de crabe où l’engagement politique, la parole donnée n’ont plus aucune valeur.

Laisser un commentaire