Clos d’Emery

Un dossier qui était déjà l’enjeu des élections municipales de 1995.

Promesse avait été faite en son temps par M. A KELYOR.

Promesse non tenue, ou tenue à la manière A. KELYOR, on laisse pourrir cela deviendra invivable.

Malgré toutes les fables qui sont racontées sur ce quartier, il y a une réalité.

Ce quartier fait partie des 350 quartiers qui en leurs temps ont été achetés par des familles, en incluant les allocations de tout ordre dans les revenus des foyers. Le président Sarkozy a reconnu lui-même que c’était une erreur.

Les allocations disparaissant, le patrimoine bâti ne peut plus être entretenu. Préférant sauvegarder ces quartiers plutôt que de les laisser se dégrader, des subventions ont été prévues.

En 2014 il y avait un potentiel de 1,3 M€, toutes subventions confondues, pour réhabiliter le Clos d’Emery.

Ces travaux ne peuvent être accomplis sans la participation de leurs propriétaires.

La négociation doit se faire avec tous, dans un objectif positif, c’est la seule façon.

Chaque foyer sera étudié individuellement, un bilan architectural sera à la base de ces travaux. Il est absolument certain qu’il faudra un dialogue de confiance de part et d’autre.

 

 

Laisser un commentaire